negative-space-soft-mountain-1440.jpg

IMAGINE

La seule limite de l'humain est sa croyance

Mis à jour : avr. 14


REMOTE VIEWING


"Le 3 novembre 2003, aux Etats-Unis, 47 personnes qui viennent de suivre un séminaire de deux jours sur le thème de la vision non locale acceptent la demande qui leur est faite de trouver et décrire l’endroit où se cachera l’ex dirigeant irakien Sadam Hussein le jour de sa capture, espérée par les forces de la coalition. Les « étudiants (1) » en vision non locale fournissent alors dessins et descriptions détaillées, non seulement sur l’endroit, mais aussi sur l’apparence qu’aurait Sadam Hussein au moment de son arrestation, ainsi que d’autres détails non initialement demandés tels que la présence d’un pistolet et d’argent ainsi celle de que deux ou trois gardes du corps.

Le 13 décembre suivant, Sadam Hussein est arrêté et la réalité de la situation peut être alors comparée à ce qui avait été décrit lors de l’expérience de vision non locale. La similitude entre la version de la maison dessinée en novembre et la photo prise lors de l’opération commando laisse pantois. De même que les plans de la pièce où Sadam Hussein se trouvait, sa tenue et l’état de celle-ci, jusqu’à sa barbe qui avait été exactement décrite ainsi que sa couleur (poivre et sel), l’argent, le pistolet ainsi que les deux trois gardes.

La vision à distance ou conscience non locale, traduction des termes anglo-saxons « remote viewing », n’est pas une affaire de signal entre un receveur et un récepteur. C’est une approche qui consiste à s’autoriser à faire émerger à notre conscience ce lien existant entre nous, personnes, et la non localité (ou champ quantique ou champ Akashique ou toute expression connexe). Pour cela, l’archéologue Stephan A Schwartz, nous délivre les clés d’accès : il s’agit de passer en état modifié de conscience, essentiellement par la méditation.

Dans son livre, Opening to the infinite (paru en français, S’ouvrir à l’infini), très richement détaillé, il décrit cette expérience et de très nombreuses autres, ainsi que les diverses utilisations qui sont faites depuis des décennies de cette faculté redécouverte : dans le domaine de la défense, principalement, mais aussi de l’archéologie intuitive, qui permet de trouver de nombreux vestiges, dans le domaine de la criminalité et jusqu’à une utilisation dans notre vie quotidienne pour retrouver de simples objets, par exemple.

Il donne également l’approche qui permet à toute personne dont l’ouverture et la sensibilité le permettent de pratiquer avec succès la vision non locale. Sachant que l’intuition et la sensibilité peuvent se développer si l’on suit ce programme, principalement basé sur la méditation.

Les applications de la vision non locale ont apporté des succès impressionnants dans un certain nombre de situations relatées dans le livre. Parmi les programmes les plus connus figurent dans le domaine de l’archéologie le « projet Alexandrie », la localisation de la bibliothèque d’Alexandrie et la tombe d’Alexandre le Grand, deux grands succès.

Depuis cinquante ans, Stephan A. Schwartz, par ailleurs directeur de nombreux laboratoires et instituts de recherche, poursuit des travaux sur les performances humaines de la conscience.

Les plus grandes évolutions des sociétés proviennent de la force de conscience d’un petit nombre d’individu

Son dernier livre paru en 2015 repousse le champ des possibles : The eight laws of change (Les huit lois du changement) transmet son analyse des données de l’ensemble du XXe siècle sur les changements sociétaux et montre, faits historiques à l’appui, que les plus grandes évolutions des sociétés proviennent… de la force de conscience d’un petit nombre d’individu. Selon ces statistiques, seule l’impulsion de 10% de la population suffit pour apporter des changements profonds dans une société, à partir du moment où la démarche intègre ce que l’on pourrait appeler une « conscience bienveillante » et non de la violence ou de la coercition. Un peu à l’image de ce que Ghandi a pu faire avec son approche de résistance passive.

Avant de voir plus précisément en quoi toutes ces découvertes éclairent notre quotidien sous un nouveau jour et quel avenir elles laissent entrevoir pour l’humanité, attardons-nous un peu sur une clé de la compréhension de l’univers : la notion de vibration et ses fréquences."*

*Extrait du livre Le souffle du vent. Voir la conférence Voyager dans le temps et dans l'espace.

1) Des praticiens de médecines douces, des étudiants et des personnes intuitives.


Je t'invite à découvrir ma série sur la nature de la réalité,

ainsi que mes différents programmes en ligne.