negative-space-soft-mountain-1440.jpg

IMAGINE

Prendre de la hauteur

Mis à jour : avr. 14


Prendre de la hauteur, c’est-à-dire de la distance par rapport au « mental »


"Le conseil numéro 1 que je donnerais parmi tous ceux que j’expose ici, est le plus important et le plus susceptible de vous apporter un changement rapide, surtout si vous l’appliquez en association avec tous les autres conseils donnés dans ce livre* (en particulier ceux relatifs à l’eau et à la respiration).


Le voici : nous sommes intrinsèquement créateurs de notre vie. Quelles que soient les circonstances et la situation, des choix s’offrent toujours à nous. Prendre de la hauteur par rapport aux choses et au quotidien, élargir sa perspective, c’est prendre de la distance… par rapport à soi-même !

Comment prendre de la distance par rapport à soi-même alors qu’on est soi-même ? Me rétorquerez-vous. En fait, c’est assez simple. Il s’agit de calmer votre mental. Cette petite voix intérieure qui pense, pense, pense, rumine, construit, élabore, et repense sans arrêt. Faites-la taire. Juste quelques minutes par jour.


Pour ce faire, vous pouvez prendre cette technique toute simple : asseyez-vous dans un endroit et dans une position confortables. Dans le silence, sans personne dans la pièce, portables et autres sources de perturbations coupées. Vous pouvez aussi bien utiliser cette technique le soir avant de dormir.


Si cela vous aide, vous pouvez allumer une bougie ou fixer les yeux sur une plante, un tableau ou un paysage que vous trouvez beau.


Mettez un timer à 2 mn. Pas plus, pas moins. Et pendant ces minutes, ne pensez à rien. Chaque fois qu’une pensée arrive, vous la chassez** mentalement. Une autre arrive, vous la chassez et ainsi de suite. Au début c’est difficile. Un peu comme si je vous disais de ne pas penser, par exemple, à un éléphant. Aussitôt, votre esprit visualise un éléphant, n’est-ce pas ? Mais peu à peu, avec la pratique et sans augmenter le temps de 2 mn, vous allez parvenir à visualiser vos pensées et à les chasser. Ainsi, vous vous mettez comme extérieure à ces pensée pendant un moment. En ce sens, vous prenez de la distance, donc de la hauteur.

C’est une forme de méditation très allégée et très efficace pour peu qu’on la pratique régulièrement."



*Extrait du livre Antistress, guide de survie pour femmes actives.

**J'ai écris ce livre en 2014. Aujourd'hui, je dirais plutôt d'observer les pensées passer, sans les juger, en se plaçant en observateur.


Mise à jour 2020 : la dernière édition mise à jour est parue le 20 septembre 2020.










Voir aussi les méditation guidées Imagine


Voir aussi mon livre Le souffle du vent, à l'essence de la guérison pour guérir corps et âme.